Votre microbiote est-il en bonne santé ?

LA SANTE DE NOTRE INTESTIN détermine notre capacité à résister aux maladies. Organe ignoré, voire méprisé il y a encore quelques décennies, il est aujourd'hui mis en avant dans tous les médias de santé.
Et, en effet, depuis quelques années, des études indiscutables sont venues confirmer ce que les pionniers comme les docteurs Catherine Kousmine, Jean Seignalet, Natasha Campbell, ont observé depuis des années : l’intestin est un organe-clé de la santé.
Ce n’est pas une surprise. Car, à l’instar des bactéries dont nous reparlerons, nous sommes des êtres vivants. Et tous les êtres vivants fonctionnent de la même manière : ils accueillent des éléments pour se régénérer, puis rejettent ceux dont ils n’ont pas besoin.
Revenons à notre tube. Celui qui nous intéresse est digestif et est constitué de deux parties : le grêle et le côlon (ou gros intestin). A l’intérieur, la paroi, portée par un muscle, est prolongée par une muqueuse riche en villosités.
Là, se trouvent notamment les cellules de l’immunité intestinale : cellules épithéliales pour l’immunité innée, lymphocytes pour l’immunité adaptative. La première est d’ordre génétique, la deuxième se construit avec le temps dès la naissance.
Au cœur de ce système fourmille une armée considérable de corps étrangers : le microbiote ! Ce sont des bactéries, des virus, des levures… tout un ensemble d’êtres vivants, qui vivent leur vie… dans la nôtre !
Car chaque personne dispose d’un microbiote personnalisé. Même si l’on retrouve les mêmes fonctions d’une personne à l’autre, les micro-organismes qui peuplent notre intestin nous sont propres. Plus exactement, on note que parmi la flore présente (on devrait dire la faune !), on retrouve de nombreuses sous-espèces “sujet-spécifiques”. Ce sont vos microbes à vous !

De manière générale, ce microbiote remplit trois grandes fonctions :

-   Métabolique, ce qui comprend notamment la fermentation, la synthèse des vitamines et la production d’énergie. C’est là que se joue la digestion. Après avoir bien été bien mastiqués au niveau de la bouche, les aliments sont cassés par l’estomac et synthétisés par l’intestin. C’est là que sont séparés les éléments utiles à l’organisme (protéines, glucides, lipides, vitamines, minéraux) de ceux qui doivent être éliminés.

-   L’effet barrière : le microbiote défend l’organisme d’agents pathogènes extérieurs et régule en son sein le bon équilibre entre les bactéries.

-    Immunitaire : le microbiote permet le développement et la maturation du système immunitaire.

 

L’intestin et son microbiote jouent donc un rôle absolument fondamental dans la santé de l’être humain.

En prendre soin, c’est s’assurer :

-          Une meilleure immunité.

-          Un meilleur métabolisme (fonctionnement général).

-          Une plus grande stabilité émotionnelle.

 

Antimicrobiens naturels
Pour ramener un bon équilibre au soin de la flore intestinale, on peut être tenté par la « guerre bactériologique ».

Dans ce cas mieux vaut privilégier les antibactériens naturels parmi lesquels on trouve :

 

-          L’huile de pépins de pamplemousse

-          L’acide caprylique (extrait de la noix de coco)

-          Le thym et l’origan, en hydrolat de préférence ou en huile essentielle

-          La berbérine

-          L’écorce du Pau d’Arco

-          L’arbre à thé

-          L’aloès (action antifongique).

Extrait publié par Ipsn (Institut pour la Protection de la Santé Naturelle)

 

L'extrait liquide de pépins de pamplemousse :

un produit exceptionnel recommandé par de nombreux praticiens de médecine douce !

 

N'hésitez pas à appeler au 05.53.36.86.15

ou à expédier un mail à psd47000@orange.fr pour de plus amples informations.

 

Bonne lecture et prenez soin de vous !