Préservez votre système immunitaire

Une alternative naturelle aux produits chimiques : un antibiotique idéal

 

 

En 1990, le docteur Allan Sachs avait été sélectionné à une étude clinique pour juger des effets de l’extrait de pépins de pamplemousse.

Avec son équipe, il établit une liste des critères qu’un antibiotique idéal devrait avoir.

A son grand étonnement, l’extrait de pépins de pamplemousse correspondait exactement à chacun des critères établis :

 

     1. L’antibiotique idéal doit avoir une efficacité aussi large que possible car, dans beaucoup de maladies, les agents pathogènes sont rarement connus avec précision

     L’extrait liquide de pépins de pamplemousse agit sur environ 800 colonies de bactéries et de virus, sur une centaine de colonies de champignons et sur un grand nombre de parasites unicellulaires.

 

2. L’antibiotique idéal doit agir avec puissance et très rapidement.

L’extrait de pépins de pamplemousse commence à développer son action antimicrobienne dès 8 gouttes dans un verre d’eau.

 

      3.  L’antibiotique idéal ne devrait pas avoir d’effets toxiques.

 Le seuil toxique de l’extrait correspondrait, chez un homme pesant 80 kg, à une consommation de 4.000 fois la dose considérée normale qui est de 10 à 12 gouttes. Cela signifie qu’il faudrait boire près de 1,3 litre d’extrait pour s’intoxiquer gravement.

 

       4. L’antibiotique idéal ne devrait pas affaiblir le système immunitaire.

 La large activité antimicrobienne de l’extrait de pépins soulage sensiblement le système immunitaire.

 

       5. L’antibiotique ne doit pas détruire les bactéries utiles à l’organisme.

 Les premières recherches démontrent que l’extrait, normalement dosé, arrêterait la prolifération microbienne pathologique dans la flore intestinale sans toutefois atteindre les bacillus bifidus. Par la destruction des levures et autres pathogènes, la flore intestinale peut mieux se développer.

 

      6.  L’antibiotique idéal doit être naturel.

 Les produits chimiques de synthèse peuvent avoir des effets secondaires imprévus sur l’organisme. Le pamplemousse serait, de ce point de vue, un vrai cadeau de la nature.

 

      7. L’antibiotique idéal doit être hypo-allergène.

 De nombreux utilisateurs ont des réactions allergiques lorsqu’ils prennent des antibiotiques classiques. La plupart des médecins n’ont pas constaté d’allergies consécutives à l’utilisation de l’extrait de pépins de pamplemousse. Cependant 3 % à 5 % de la population est allergique aux agrumes, ce qui n’exclut pas une réaction sensible à l’extrait. Dans ce cas, diminuer la dose.

 

 Autre domaine d’application très important :

l’extrait de pépins de pamplemousse intervient en tant que soutien du système immunitaire et protection contre la prolifération des infections chez les malades présentant les symptômes d’une déficience immunitaire chronique

comme le Sida, la fatigue permanente ou les candidoses.

 

Bibliographie : « Secrets et Merveilles du Pamplemousse » et « Le Manuel de l’Extrait de Pépins de Pamplemousse »,

de Shalila Sharamon et Bodo J. Baginski. Editions Médicis.

 

L'extrait de pépins de pamplemousse n'est pas un médicament mais un complément alimentaire

et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical.