Dysfonctionnements digestifs

BEAUCOUP D'EXPERTS s’accordent pour considérer les parasites comme étant la pièce manquante de diagnostic dans l’évolution d’un grand nombre de maladies chroniques. Le rayon d’action des parasites est particulièrement large.
La plupart de ces espèces vivent dans l’intestin mais aussi dans le système sanguin et lymphatique.
Installés dans les intestins, ces parasites sont responsables de dysfonctionnements digestifs comme des flatulences, la constipation ou la diarrhée. Souvent, ils se fixent dans les muqueuses intestinales où ils se nourrissent allègrement.
C’est ainsi que le tenia peut déclencher un état de malnutrition engendrant lui-même des fatigues, l’apathie, la dépression, le manque de concentration, les trous de mémoire, etc. Cependant, un grand nombre de petits parasites peut déclencher les même symptômes. De plus, il peuvent irriter, enflammer et même perforer la paroi intestinale.
Une telle perforation ouvre alors le passage au grand nombre de molécules non-digérées qui peuvent ainsi pénétrer dans les voies de la circulation sanguine et y déclencher une allergie alimentaire.
Les parasites peuvent également se fixer dans les articulations et les muscles, former des kystes et provoquer des inflammations. Des douleurs sont souvent diagnostiquées comme étant dues à l’arthrite. Les parasites peuvent monter jusque dans le cerveau ou former des granulomes dans les poumons, le foie et l’utérus entre autres.
Si les parasites pénètrent dans la peau, ils provoquent des exanthèmes, des eczémas, des tuméfactions, des palpules, des ulcères de la peau ou une dermatite.

Dosage : prendre 2 à 3 fois par jour, 3 à 15 gouttes.

Témoignage : Lisa C. de Castletown : "A plusieurs reprises, j'ai été infectée par des infections de la vessie, mais le mois dernier, les douleurs étaient si fortes que mon médecin m'ordonna, en dernier recours, et encore une fois, des doses assez fortes d'antibiotiques.
A la suite de quoi je me sentais vraiment affaiblie et, peu de temps plus tard, les mêmes douleurs réapparaissaient. J'étais désespérée parce que j'avais de nouveau du sang dans les urines et parce que les douleurs devenaient insupportables. Que faire ?
Lorsque vous m'avez apporté le petit flacon d'extrait de pépins de pamplemousse, je n'avais, à vrai dire, pas beaucoup d'espoir, mais dans mon désarroi, j'en ai pris quelques gouttes en suivant vos conseils.
A mon grand étonnement, le sang dans les urines et les fortes douleurs se sont atténuées en quelques heures mais de légers malaises ont persisté encore pendant une semaine. J'ai alors décidé d'aller voir de nouveau le médecin pour me faire prescrire des antibiotiques. J'ai donc pris rendez-vous par téléphone pour le lendemain mais, à ma grande surprise, le lendemain matin, je n'éprouvais plus aucune douleur et j'ai annulé mon rendez-vous.
Jusqu'à maintenant, trois semaines plus tard, l'infection de la vessie ne s'est plus manifestée et je pense qu'elle est définitivement terminée. Je vous remercie. "

 

Bibliographie : « Secrets et Merveilles du Pamplemousse » et « Le Manuel de l’Extrait de Pépins de Pamplemousse », de Shalila Sharamon et Bodo J. Baginski. Editions Médicis.

 L'extrait de pépins de pamplemousse n'est pas un médicament

mais un complément alimentaire et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical.

 

Si vous désirez commander

Cliquez ICI pour choisir votre contenance