la découverte d'un anti-microbien universel

L’HISTOIRE se passe en 1980, le docteur Jacob Harich, médecin, immunologue et physicien renommé (Einstein Laureate) découvre, avec étonnement, dans le tas de compost de son jardin en Floride, que les pépins de pamplemousse ne se décomposent pas.

Les analyses qu’il effectue sur ce phénomène surprenant attirent l’attention du monde scientifique et deviennent le point de départ de toute une série d’études dans les centres de recherches internationaux*.

Ainsi commença une série de recherches notamment dans quelques institutions renommées qui découvraient ainsi un spectre de recherche tout à fait inattendu.

L’équipe du Dr Allan Sachs (New York) établit une liste de critères qu’un antibiotique idéal devrait avoir et il en résulte que l’extrait de pépins de pamplemousse exerce une action sur environ 800 colonies de bactéries et de virus, sur une centaine de colonies de champignons et sur un grand nombre de parasites unicellulaires. Il agit avec une puissance très rapide et toujours selon les critères d’un antibiotique idéal.

L’extrait de pépins de pamplemousse n’a pas d’effets toxiques, n’affaiblit pas le système immunitaire, au contraire, il le renforce, il ne détruit pas les bactéries utiles à l’organisme, il est naturel et hypo-allergénique.

Les résultats étaient concluants : l’extrait de pépin de pamplemousse s’est montré un très puissant antibiotique naturel avec le mérite de ne pas détruire la flore intestinale. Non seulement, il est extrêmement efficace contre les bactéries mais aussi contre les virus, les champignons et les parasites, sans toxicité pour l’homme et l’environnement, si les doses recommandées sont respectées.

Aujourd’hui, de nombreux médecins ont déjà acquis une expérience reposant sur plusieurs années d’utilisation de cet extrait qu’ils prescrivent notamment contre les maladies gastriques ou intestinales, des infections liées à des levures pathogènes, des rhumes, des infections de la gorge, du nez et des oreilles, des dermato-mycoses, des gingivites et des vaginites.

Un autre champ d’application très important auprès de personnes pésentant des symptômes d’une déficience immunitaire chronique et la fatigue permanente.

 * Institut Pasteur (France), Mikrookologie (Allemagne), Université de Sao Polo (Brésil).

 

Bibliographie : « Secrets et Merveilles du Pamplemousse » et « Le Manuel de l’Extrait de Pépins de Pamplemousse », de Shalila Sharamon et Bodo J. Baginski. Editions Médicis.

 

L'extrait de pépins de pamplemousse n'est pas un médicament

mais un complément alimentaire et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical.